Réalisations

Habillage des façades du parking de l’UGC Ciné Cité à Strasbourg

Le bâtiment du parking de l’UGC Ciné Cité se trouve inséré dans un quartier strasbourgeois en pleine mutation. Ce qui avait une unique fonction d’accès voiture et stationnement au cinéma, dans une zone industrielle portuaire, côtoie aujourd’hui logements et commerces et fait face aux immeubles réhabilités du môle Seegmuller reconverti. La façade Sud de ce bâtiment a été retravaillée à plusieurs reprises pour être finalement recouverte en 2010 de métal déployé et de panneaux photovoltaïques.
La commande formulée par le gestionnaire du parking, la SERS, est la suivante : l’habillage végétal de la façade Nord du parking de l’UGC Ciné Cité.

La réponse de notre groupement :
La nécessité de reconsidérer l’enveloppe du bâtiment et son lien avec les espaces publics qui le bordent car l’impact visuel du bâtiment déshabillé, «réhabillé» est important et à 360° dans un quartier devenu un lieu de vie et d’usages.

Nous travaillons sur deux niveaux d’intervention:

  • Le travail de sa relation au sol, et au quartier qui s’urbanise, où les usages se densifient, avec une emprise d’intervention de 5m de large en pied de façade Nord du parking intégrant 2.50m de plantation en pied de bâtiment, 2.50m de passage
  • La nouvelle enveloppe du bâtiment sur les trois faces restantes en utilisant la trame bâtie existante et les matériaux utilisés en façade Sud : une façade Nord en métal déployée, des pignons Est et Ouest et des cages d’escaliers densément végétalisés, se détachant par leur caractère vert, foisonnant.

Un projet à la dimension à la fois :

  • technique (système d’accroche de plantation en façade, récupération des eaux de pluie et arrosage, choix des végétaux en milieu contraint)
  • et urbaine : accroche du projet avec les espaces publics, le fonctionnement urbain du quartier.

Toutes les images :

Habillage des façades du parking de l’UGC cité ciné à Strasbourg

Habillage des façades du parking de l’UGC cité ciné à Strasbourg


 

Aménagement de la placette François Mitterrand à Strasbourg

L’aménagement de la placette d’entrée du quartier des Poteries a pour objectif s’insère à plusieurs échelles d’appréhension :

  1. Il est imbriqué dans des enjeux urbains d’échelle métropolitaine: nous sommes sur un axe majeur d’entrée d’agglomération Ouest, le décumanus de la ville romaine qui s’inscrit dans le PLUi comme un axe de densification urbaine
  2. La placette se situe à l’interface entre les quartiers des Poteries et de Koenigshoffen: la ZAC des Poteries se termine ici dans sa partie Sud et vient « s’accrocher » au quartier de Koenigshoffen et au quartier Nord de Eckbolsheim sur la route de Wasselonne qui n’en est qu’au début de sa transformation
  3. Au premier plan d’un des derniers ilots d’habitat en cours de construction en proue de la ZAC des Poteries, l’espace public devra composer en étroite relation avec le bâti et apporter une réponse immédiate au besoin d’aménagement d’espace public

Le projet d’aménagement : une page dans l’écriture inachevée du quartier :

1000 m2 à aménager dans un contexte urbain particulier où l’on ne peut ignorer les grandes orientations urbaines qui modifieront le paysage de ce secteur et son fonctionnement à moyen/long terme.

L’aménagement de la placette est une étape dans le temps des projets de densification, de structuration autour de la prolongation du tram. L’image du quartier n’est pas finalisée mais c’est une réponse pour un besoin immédiat.

Les fondements de la réponse spatiale
  • Amorcer un langage paysager qui n’existe pas encore ou peu
  • Créer un repère paysager inscrit dans l’évolution du paysage : entrée de quartier aujourd’hui, entrée de ville demain mais en tous les cas un repère paysager à l’intersection de deux systèmes linéaires : perception et appréhension de la placette comme objet visuel qui fonctionnera demain  sur la route de Wasselonne et qui s’intégrera au boulevard urbain
  • Trouver le socle qui amorcera l’existence de cet espace public et s’adaptera aux évolutions de ce secteur : l’emprise fondamentale et l’adaptation aux emprises de projet qui pourraient s’imposer à l’aménagement

 

  • Appréhender la place, le sol, de cet espace dans son  épaisseur pour les gens qui vont le traverser, accéder au tram au commerces : se connecter et se poser.

Toutes les images :

Aménagement de la placette François Mitterrand à Strasbourg

Aménagement de la placette François Mitterrand à Strasbourg

 


Galerie